C’est aujourd’hui que s’ouvre le procès entre Epic Games et Apple en Californie


Dans quelques heures, le procès opposant Epic Games à Apple débutera en Californie. Le créateur de Fortnite reproche à l’App Store, la suppression de son titre phare et son abus de position dominante.

Jeux épiques contre Apple

C’est donc au tribunal que le conflit entre Epic Games et Apple pourrait trouver une issue. Ce lundi 3 mai, c’est en Californie que les deux parties s’affronteront dans un procès suivi de près par toutes les entreprises high-tech. En fonction de la décision rendue, le monde des nouvelles technologies pourrait s’en retrouver modifié. Le créateur de Fortnite tente de remettre en cause la position dominante de la firme de Cupertino sur son store d’application. L’enjeu à la clé est le contrôle de l’économie des logiciels mobile rapportant des milliards de dollars.

Epic Games vs Apple : les deux CEO sont attendus à la barre pour témoigner

Tout a commencé lorsque Fortnite a proposé à ses joueurs de passer par la boutique du jeu pour acheter de la monnaie virtuelle. Derrière l’offre se cachait une volonté d’outrepasser le système de taxe à hauteur de 30% sur toutes les transactions effectués par l’App Store. La conséquence immédiate à été la suppression du titre de battle royale sur le magasin d’application des iPhone et iPad. Une décision ayant mis le feu aux poudres pour Epic Games ayant instantanément porté plainte contre Apple pour abus de position dominante. Entre-temps, les deux sociétés se sont livrés une véritable guerre de communication.

D’un côté, l’éditeur du jeu parodiant des anciennes publicités Apple afin de se mettre les joueurs dans la poche. De l’autre, la firme de Cupertino dans son rôle de chevalier Blanc auprès de sa clientèle, vantant « le miracle économique de l’App Store ». Un système toutefois dénoncé par Epic, qui dans sa plainte estime que l’ensemble nuit à la concurrence et aux consommateurs. Pour la firme de Tim Cook, la position reste précaire puisque dans cette affaire, elle est considérée comme juge et partie. Le CEO d’Apple et celui d’Epic Games devraient tous deux être entendus dans cette affaire par la juge Yvonne Gonzalez Rogers, dans la cour d’Oakland.

Vous aimerez aussi : notre sélection d’applications pour passer le code

Quel avenir pour les stores à la suite de ce procès ?

A vrai dire, la bataille judiciaire entre les deux entreprises pourrait prendre des années entre les recours et les appels. Tant et si bien que la première décision rendue par le tribunal californien pourrait être caduque quelques mois plus tard. Si l’App Store est dans le viseur de régulateurs américains, d’autres jugements pourraient être rendus dans le Vieux Continent.

En effet, les magasins d’application Apple et Google sont dans le viseur de la commission européenne depuis bien des années. A tel point qu’une alliance entre plusieurs applications s’est crée à l’initiative d’Epic Games et de Spotify. Pour l’heure, les joueurs iOS de Fortnite sont toujours privés de mises à jour et sont encore une fois ceux qui trinquent. Si toutefois Apple est condamné dans cette affaire, l’entreprise pourrait entraîner dans sa chute le Play Store pour Android. Vous l’aurez saisi, c’est aussi tout un pan du système économique sur mobile qui est mis en jeu à sur ce procès.

Tous les téléphones Android disponibles en comparatif sur MeilleurMobile





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *