le smartphone gaming survitaminé (mais qui tourne en rond)


Vidéo : un vidéaste insoupçonné

Le ROG Phone 5 peut filmer en 8K à 30 images par seconde. Mais on déconseillera comme d’habitude son utilisation à moins de se doter d’un gimbal. Le SoC est en effet incapable de gérer une telle résolution et l’EIS, et il vous faut donc faire avec des mouvements extrêmement brusques qui ruineront à coup sûr vos tournages. De plus, une vidéo de 20 secondes occupera pas moins de 380 Mo sur votre espace disque.

On peut en revanche se rediriger sans problème sur le mode 4K à 60 images par seconde, disponible uniquement sur le grand-angle (limité à 30 images par seconde sur l’ultra wide). Ici, la qualité optique est au rendez-vous grâce à un bitrate suffisamment conséquent pour offrir une belle restitution des détails. On regrette néanmoins une exposition un peu trop à gauche pour obtenir une image très claire et colorée. Des progrès seraient à faire sur les capacités HDR du mode vidéo.

Asus ROG Phone 5 : l’avis de Clubic

Le ROG Phone 5 d’Asus est sans grande surprise un très bon smartphone gaming, si ce n’est le meilleur. Son atout principal ? Les possibilités de personnalisation quasi infinies. Grâce à un logiciel totalement au service de l’expérience de jeu, on peut profondément changer son expérience de gaming grâce au ROG Phone 5.

Maintenant, il nous faut remettre ce smartphone dans son contexte. Et en l’occurrence dans le contexte de sa sortie en France. Le marché de notre pays est-il sensible à ce type d’appareils ? À titre personnel j’en doute. Bien sûr, le ROG Phone 5 n’est pas qu’un téléphone dédié au gaming. Il offre aussi une excellente prestation visuelle et surtout une autonomie en béton armé. Mais il reste difficile d’accès à cause d’un design qui en fait encore un produit de niche.

On se satisfait malgré tout qu’Asus abaisse cette année la barrière à l’entrée. Souvenez-vous : l’an dernier, le ROG Phone 3 avait été lancé à partir de 999€. Le ROG Phone 5 commence les enchères à 799€ pour le modèle 8+128 Go. Un geste suffisant pour légitimer ce type d’appareils en France ? La question est posée. Mais si l’on doit être parfaitement honnêtes, on peine encore à trouver un réel intérêt à un smartphone gaming qui, sur le papier, offre les mêmes performances que la plupart des appareils sous Snapdragon 888. Bien sûr, les diverses optimisations logicielles distinguent le ROG 5 de la concurrence. Mais pour des joueurs occasionnels et non compétitifs, une manette Bluetooth ferait aussi bien l’affaire.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *