La Commission européenne accuse Apple d’abus de position dominante face à Spotify


spotify musique et podcasts icone app ipa iphone ipadEn 2019, Spotify s’était plaint auprès de la Commission européenne de vivre un véritable enfer sur l’App Store. Le service de streaming avait décrit une situation très tendue avec Apple sur la distribution de son application. La firme suédoise accuse Apple d’abuser de sa position pour favoriser ses propres services !

La Commission européenne donne raison à Spotify

C’est désormais officiel, la Commission européenne vient de publier son rapport préliminaire qui contient une première accusation dans le cadre de l’affaire qui oppose Apple et Spotify. Après plus de deux ans d’enquête, la Commission européenne vient d’annoncer qu’Apple « a faussé la concurrence » sur le marché du streaming musical, autrement dit, Apple abus de sa positionner pour prendre de l’avance vis-à-vis des concurrents.

L’accusation tourne autour d’un point capital : la mention des moyens de paiements disponibles. Spotify n’a jamais réagit comme Epic Games en mettant son propre moyen de paiement afin de contourner la commission de l’App Store, cependant ce que n’a jamais compris Spotify c’est de ne pas avoir le droit d’informer ses utilisateurs qu’il y a d’autres paiements qui sont disponibles pour leur abonnement Spotify Premium.
La firme suédoise avait déclaré auprès de la Commission européenne qu’Apple ne laissait pas les développeurs expliquer aux utilisateurs qu’ils pouvaient payer leur abonnement tous les mois directement en carte bancaire sur le site de Spotify.
À ce sujet, la Commission européenne a déclarée :

La Commission est préoccupée par le fait qu’Apple applique certaines restrictions aux développeurs d’applications, les empêchant d’informer les utilisateurs d’iPhone et d’iPad de l’existence de solutions alternatives d’achat moins coûteuses.

musique apple vs spotify

L’enquête de la Commission européenne a ouvertement mentionné l’existence de pratiques anticoncurrentielles avec cette interdiction émises aux développeurs.
Le communiqué explique qu’avec les règles strictes de l’App Store, les services de streaming concurrents d’Apple Music sont désavantagés à cause de l’abonnement trop coûteux.

Normalement, l’abonnement Spotify Premium coûte 9,99€/mois. Pour éviter de réduire sa marge de bénéfice, le service de streaming ajoute la commission de 30% de l’App Store sur son application iOS, ce qui fait grimper le prix de l’abonnement à 12,99€/mois.
Si beaucoup d’utilisateurs ont connaissance de cette différence de prix, d’autres ne le savent pas et se rapprochent d’Apple Music comme l’abonnement est 3€ moins cher pour les mêmes fonctionnalités et le même catalogue de musiques.

Suite à ce communiqué de la Commission européenne, Apple a répondu en expliquant :

Spotify est devenu le plus grand service de streaming musical au monde et nous sommes fiers du rôle que nous avons joué à cet égard. Spotify ne verse aucune commission à Apple sur plus de 99% de ses abonnés et ne paie qu’une commission de 15 % sur les abonnés restants acquis par le biais de l’App Store. Au cœur de cette affaire, Spotify demande à pouvoir faire de la publicité pour des offres alternatives sur son application iOS, une pratique qu’aucun magasin au monde n’autorise. Une fois de plus, Spotify veut bénéficier de tous les avantages de l’App Store mais ne pense pas devoir payer quoi que ce soit pour cela. L’argument de la Commission en faveur de Spotify est le contraire d’une concurrence loyale.

Pour l’instant, aucune sanction n’a été émise envers Apple, mais l’enquête est encore loin d’être terminée, d’autres accusations contre Apple pourrait bientôt apparaître dans d’autres communiqués.
Le 3 mai 2021, le procès contre Apple et Epic Games va commencer aux États-Unis, il se pourrait que le créateur de Fortnite se serve de cette accusation de la Commission européenne pour appuyer son attaque contre les pratiques anticoncurrentielles qu’utilisent Apple depuis de nombreuses années.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *