Des dirigeants d’Apple vont témoigner lors du procès contre Epic Games


Depuis l’été 2020, Epic Games est en croisade contre Apple. Après une plainte rejetée au Royaume-Unis ainsi que le dépôt d’une nouvelle auprès de la Commission européenne, l’éditeur de jeux vidéo prépare désormais son procès américain prévu le 3 mai 2021. Pour l’occasion, Apple aurait d’ailleurs décidé de faire venir à la barre plusieurs de ses dirigeants pour faire valoir sa cause.

Les cadres d’Apple sont prêts à témoigner face à Epic Games

Le média Apple Insider vient de rendre publique la liste des témoins qui interviendront lors du procès opposant Apple à Epic Games le 3 mai prochain en Californie. Du côté de la firme californienne, de nombreux membres de l’exécutif viendront témoigner tels que Tim Cook, PDG d’Apple, Craig Federighi, vice-président de l’ingénierie logicielle, ou encore Phil Schiller, ancien directeur marketing.

Dans la même catégorie

Image du logo de Gaia X. Dès décembre 2021, l’association européenne Gaia-X commencera à délivrer des labels.

Les premiers labels de Gaia-X prévus pour décembre

« Nos dirigeants sont impatients de partager à la cour l’impact très positif que l’App Store a eu sur l’innovation, les économies à travers le monde et l’expérience utilisateur au cours des 12 dernières années. Nous sommes convaincus que l’affaire prouvera qu’Epic a délibérément violé son accord, dans le seul but d’accroitre son revenu, ce qui a entrainé leur suppression de l’App Store », souligne un communiqué d’Apple transmis à MacRumeurs.

Chez Epic Games, le PDG de l’entreprise Tim Sweeney, le directeur exécutif Daniel Vogel ainsi que le vice-président au marketing Matthew Weissinger seront appelés à la barre. D’autres témoins viendront aussi s’exprimer tels que d’anciens employés des deux entreprises ou encore des membres de l’exécutif de chez Microsoft, Facebook et Nvidia.

Epic Games et Apple sont dans un procès qui va faire des étincelles.

Tim Cook et Tim Sweeney vont se confronter lors du procès.

Entre amendes et recours de justice

La firme californienne n’est toutefois pas attaquée uniquement par l’éditeur de jeux vidéos Epic Games. Apple vient par exemple d’écoper d’une amende de 2 millions de dollars par l’agence de protection de consommateurs de São Paulo suite à l’absence de chargeur dans les boites des iPhone 12. L’entreprise a aussi été condamnée à verser 308 millions de dollars à l’entreprise Personalized Media Communications pour violation de brevets.

En France, une plainte vient d’être déposée par une association représentant plus de 1800 startups, France Digitale. Dans ce nouveau recours en justice, il est notamment reproché à Apple d’avoir recours au ciblage publicitaire dans ses applications sans en notifier les consommateurs. Une petite victoire est tout de même à souligner en date du 17 mars. L’Autorité de la concurrence française a en effet validé le déploiement de la fonctionnalité App Tracking Transparency permettant aux utilisateurs de consentir ou non au pistage des applications installées sur iPhone et iPad.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *