Les Knicks n’auraient pas abandonné le dossier Victor Oladipo


Au break du All-Star Game les Knicks pointent à une surprenante 5ème place à l’Est avec un bilan positif de 19 victoires et 18 défaites. Ils sont très bien partis pour retrouver enfin les playoffs, ce qui n’a plus été le cas depuis 2013.

Et avant la deadline des transferts fixée au 25 mars, ils devraient tenter de se renforcer pour aller chercher ce billet en playoffs et faire mieux qu’un simple premier tour. Selon le NY Post, parmi les joueurs qui les intéresseraient, il y aurait un certain Victor Oladipo.

L’intérêt pour ce dernier n’est pas nouveau, et la probabilité qu’il soit transféré par les Rockets d’ici la deadline est très élevée. Il est en fin de contrat et s’il n’est pas transféré d’ici-là il partira sans doute lors de l’intersaison, lui dont le Heat serait la destination numéro 1.

Dans le front office des Knicks, il y a un homme qui l’apprécie tout particulièrement, c’est le GM Scott Perry, qui l’a drafté en 2013 lorsqu’il était au Magic. S’il n’est plus le décideur numéro 1 de l’équipe puisque Leon Rose est désormais le président, Perry serait un fervent supporter d’un trade du Rocket.

S’il pourrait être une recrue très intéressante, c’est aussi le risque que cela se transforme en prêt de quelques mois si lors de l’intersaison il part.

Cette saison Oladipo est encore loin de son niveau All-Star et il y a toujours de gros doutes sur sa capacité à retrouver un jour son meilleur niveau après sa rupture du tendon quadricipital. Cette saison il tourne à 19.9 points, 4.9 rebonds, 4.7 passes et 1.4 interception, mais à des pourcentages horribles : 38.7% aux tirs et 31.3% à 3-pts.

A noter qu’ils auraient aussi un œil sur Bradley Beal et Zach LaVine, mais aux dernières nouvelles les deux ne sont pas disponibles pour un transfert.

De plus le NY Post précise que les Knicks ne seraient pas intéressés par Blake Griffin.

***

Le Post a rapporté le 11 février que les Knicks surveillaient la disponibilité de la superstar Bradley Beal et de l’ancien All-Star Victor Oladipo. Les Wizards sont en plein essor et Beal a exprimé son dévouement à l’équipe, il n’y a donc aucune chance qu’ils le rendent disponible cette saison. Et il n’y a jamais eu un seul rapport légitime selon lequel les Bulls sont prêts à déplacer Zach LaVine, leur premier All-Star qui ne sera pas un agent libre avant 2022.

Oladipo, cependant, reste en jeu pour les Knicks car les Rockets devraient l’échanger à la date limite alors qu’ils glissent dans l’oubli. Oladipo sera un agent libre en 2021 et voudrait signer avec le Heat. Cela ferait d’Oladipo une location alors que les Knicks cherchent à renforcer leur tentative de briser une sécheresse éliminatoire de sept ans.

Le directeur général des Knicks, Scott Perry, alors qu’il était avec le Magic, a repêché Oladipo deuxième au classement général en 2013, et il a été un partisan d’un échange potentiel. Mais Perry n’est plus le principal décideur. Il n’a pas été au Garden au cours des cinq derniers matchs, à la recherche de la fin de la saison des bulles de la G-League.

Oladipo, qui s’est remis d’une opération au genou, a récemment raté quatre matchs consécutifs avec un problème de pied et a eu du mal à tirer ces derniers temps. Mais il a en moyenne 20 points et son pourcentage de 3 points est de 36,2%. Certains éclaireurs, cependant, sont toujours préoccupés par son état physique.

Si le swingman RJ Barrett continue de progresser en tant que force offensive cohérente, les Knicks pourraient considérer Oladipo comme moins nécessaire pour améliorer le score en zone arrière.

Selon une source qui a été en contact avec les cuivres des Knicks, la franchise ne sait toujours pas si l’équipe a un gardien de point de départ infaillible.

Aussi électrique que la recrue Immanuel Quickley ait été, ils pensent toujours qu’il pourrait être un sixième joueur ou commencer en tant que garde off-the-ball dans le bon alignement. Il n’est pas considéré comme un meneur de jeu d’élite.

C’est pourquoi les Knicks ont toujours gardé un œil sur le meneur des Hornets Terry Rozier et le jeune meneur de jeu des Pélicans Lonzo Ball (qui serait probablement plus une transaction d’été).

Les Knicks sont toujours en attente d’ajout d’un centre traditionnel à la liste. Le starter Mitchell Robinson sera absent jusqu’à peut-être fin mars avec une main cassée et Taj Gibson est indéfiniment absent avec une entorse sévère à la cheville.

Les Knicks devraient couper un joueur – probablement dans la niche Austin Rivers, qui est tombé en disgrâce avec l’ajout de Rose et ne s’est pas adapté à son nouveau rôle de pom-pom girl.

Nerlens Noel a été formidable en maintenant le fort central, plafonné par sa performance contre les Pistons jeudi: 12 points, 5 contre 5 sur le terrain, 11 rebonds, quatre interceptions, deux blocs.

Noel a de mauvais genoux, cependant, et moins de minutes serait mieux pour sa longévité. Le Post a rapporté que les Knicks avaient «analysé» si l’ancien centre All-Star Andre Drummond serait un bon complément de chimie avec Randle.

Le Post a également appris que les Knicks avaient eu des discussions internes sur leur ancien centre, Kyle O’Quinn, originaire du Queens. O’Quinn a joué avec parcimonie pour les 76ers la saison dernière, mais s’est fait ignorer en agence libre en novembre. O’Quinn s’est inscrit avec une équipe de Turquie, Fenerbahce, en janvier et a réalisé 21 des 26 tirs en sept matchs.

  • Élément de liste 1
  • Élément de liste 2
  • Élément de liste 3



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *