LinkedIn cessera de collecter des données de suivi avant qu’Apple ne le fasse honte


LinkedIn a annoncé aujourd’hui qu’il cesserait de collecter des données d’identification pour la publicité (IDFA). Cela survient alors qu’Apple se prépare à forcer les applications qui collectent ces données à demander d’abord aux utilisateurs leur autorisation.

La fonction de transparence du suivi des applications d’Apple devrait entrer en vigueur plus tard cette année et les applications seront obligées de demander l’autorisation d’un utilisateur avant de pouvoir être suivies d’une application à une autre. C’est normalement ainsi que les annonceurs font leur travail, mais LinkedIn prend une longueur d’avance pour s’assurer qu’Apple ne lui fait pas honte sur chaque iPhone sur lequel il est installé.

Nous souhaitons partager une mise à jour sur nos plans et conseils pour vous aider à vous préparer à ces changements. Nous avons décidé d’arrêter pour l’instant la collecte de données IDFA par nos applications iOS. Bien que ce changement affecte le réseau d’audience LinkedIn (LAN), le suivi des conversions et les audiences correspondantes, nous prévoyons un impact limité sur les performances de votre campagne et ne prévoyons pas de changements majeurs requis pour la configuration de votre campagne.

Bien que nous réévaluions régulièrement notre collection d’IDFA, nous nous engageons à respecter les principes de confidentialité dès la conception qui apportent de la valeur à nos clients et offrent une expérience de confiance à nos membres. Notre plan est d’exploiter nos données de première partie pour aider les spécialistes du marketing à atteindre les groupes d’acheteurs, qui sont essentiels au succès du marketing B2B, afin qu’ils puissent obtenir une meilleure valeur pour leurs campagnes sur tous les emplacements LinkedIn.

Bien que LinkedIn affirme qu’il s’attend à ce que le déménagement ait un impact sur le réseau d’audience LinkedIn, il ne prévoit pas d’énormes baisses de performances.

Offres VPN: licence à vie pour 16 $, forfaits mensuels à 1 $ et plus

Facebook a passé les derniers mois à se plaindre de la politique de confidentialité d’Apple, tandis que Twitter pense que ce sera globalement une victoire.

Bien que nous nous concentrions tous sur la confidentialité, nous devrions probablement nous assurer que nos écrans sont privés avec un protecteur d’écran cool.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *