Le navigateur Opera s’offre le moteur GameMaker Studio et lance Opera Gaming – Actu


L’acquisition de YoYo Games pour 10 millions de dollars prolonge donc la conquête d’Opera dans le milieu du jeu vidéo. Aux côtés du navigateur Opera GX, le moteur GameMaker Studio est présenté comme le pilier d’Opera Gaming, une nouvelle filiale axée sur « l’élargissement des capacités d’Opera et des possibilités de monétisation dans le secteur du jeu vidéo« , nous dit-on.

« Nous sommes très heureux de commencer à travailler avec l’équipe de YoYo Games. Nous considérons la plateforme comme une acquisition idéale pour compléter nos ambitions mondiales dans le domaine des jeux, avec notre navigateur de jeux Opera GX. Nous nous réjouissons de poursuivre la croissance d’Opera GX et de stimuler celle de GameMaker, en le rendant plus accessible aux utilisateurs novices et en le développant pour en faire le premier moteur de jeu 2D au monde utilisé par les studios commerciaux. Nous sommes également ravis de trouver de futures synergies entre les produits de YoYo Games et Opera GX« , a commenté Krystian Kolondra, vice-président exécutif chez Opera.

Un échantillon des jeux réalisés avec GameMaker Studio
Un échantillon des jeux réalisés avec GameMaker Studio

Sorti en juin 2019, Opera GX est un navigateur optimisé qui se montre moins gourmand pour laisser plus de ressources au jeu et qui propose de nombreuses options de personnalisation. Le navigateur affichait 7 millions d’utilisateurs actifs en décembre 2020, une progression annuelle de 350%, selon Opera. Quant au catalogue de jeux réalisés avec GameMaker Studio, il inclut des titres comme Katana zéro, Hyper léger Drifter, Limitation de vitesse, Wanderersong, Le château éternel, Sous-titre, Chrome flamboyant, Trône nucléaire, Downwell, Risque de pluie ou encore Le Red Strings Club. YoYo Games, dont le moteur est compatible avec toutes les plateformes, a enregistré 400 000 nouveaux créateurs en 2020. Réputés pour être simples, rapides et flexibles, les produits GameMaker Studio ont été téléchargés plus de 10 millions de fois depuis 2012.

« Opera Gaming se concentrera sur l’accélération de la croissance de cet écosystème émergent, en associant les plus de 7 millions de joueurs très engagés qui utilisent Opera GX aux millions de créateurs de GameMaker. Nous sommes également ravis de continuer à réaliser des synergies entre les produits de YoYo Games et Opera GX« , ajoute Krystian Kolondra, qui a aussi confirmé par ailleurs que le but de l’opération n’est pas de développer des jeux compatibles uniquement avec le navigateur Opera GX.

On ignore en revanche si le vœu d’accessibilité prôné par Opera permettra de baisser les tarifs des licences GameMaker Studio, lesquels peuvent parfois surprendre au regard de l’ouverture des autres moteurs. On pense notamment aux licences d’exportation console qui reviennent à 735 euros l’année pour chacun des trois constructeurs. Et au contraire des gros poissons que sont Unreal Engine et Unity, GameMaker Studio ne propose pas de version gratuite au-delà d’un essai de 30 jours.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *