Phishing lié aux élections. Violations de données en Australie, aux États-Unis et en Finlande. Des hacktivistes islamistes ont frappé les sites Web commerciaux français.


Le Centre de partage et d’analyse des informations sur l’infrastructure électorale (EI-ISAC) a alerté les autorités locales aux États-Unis sur une campagne de phishing apparemment généralisée dans laquelle des acteurs inconnus contactent des responsables électoraux avec des courriels falsifiés. Le Wall Street Journal rapporte que EI-ISAC décrit les messages comme «potentiellement malveillants», bien que la plupart n’incluent pas les liens malveillants normalement utilisés dans le phishing.

La société de services de documents Nitro affirme avoir subi un «incident de sécurité à faible impact», mais BleepingComputer affirme que des chercheurs de Cyble ont trouvé des informations sur les utilisateurs et les documents de Nitro en vente sur le dark web.

Le cabinet d’avocats Fragomen, Del Rey, Bernsen & Loewy, qui fournit à Google des services de conformité de vérification de l’emploi I-9, a révélé vendredi qu’il avait été violé et que les informations personnelles de certains employés de Google avaient été compromises.

Le conseil d’administration de la pratique psychothérapeutique finlandaise Vastaamo a licencié le PDG de la clinique après avoir conclu qu’il était au courant d’une violation de données importante depuis plus d’un an sans la divulguer, rapporte Yle Uutiset. Une mise à jour de la BBC indique que la violation comprenait des enregistrements de séances thérapeutiques; Victim Support Finland donne des conseils aux personnes touchées.

Le Dhaka Tribune rapporte que des hacktivistes bangladais s’identifiant comme « Cyber ​​71 » ont pris la cause d’un extrémiste qui a assassiné un instituteur français le 17 octobre. Cyber ​​71 a dégradé divers sites Web commerciaux français en représailles pour insulte perçue envers le prophète: un militant islamiste a décapité Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine comme punition pour avoir affiché des caricatures du prophète Mahomet. (La publication de ces caricatures par Charlie Hebdo a provoqué un massacre en 2015 dans les bureaux du magazine.)



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *