Le ralisateur du Zelda-like avec un renard ne sait toujours pas quand il sera termin


Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis : voil qui rsumerait bien les rapports que nous entretenons avec le charmant Tunic, depuis que le renard qui se prend pour Link a dvoil pour la premire fois le bout de truffe et son poil roux (forcment) soyeux lors du PC Gaming Show 2017. C’est loin.


voir aussi : TEST d’Immortals Fenyx Rising : Le nouveau jeu d’Ubisoft ne se brle pas les ailes


Mais depuis sa premire dmo accessible un an plus tard sur la scne du Microsoft Theater, l’aventure pique et isomtrique du coquet coquin se montre bien timide, et les aventuriers en herbe (parmi lesquels vous trouverez votre serviteur, dj sous le charme) se demandent raison dans quel terrier a bien pu se fourrer le jeu d’Andrew Shouldice.

Le roman de Renard

C’est justement l’homme tout faire de ce quasi-projet solo, Andrew Shouldice, que nos confrres d’IGN ont eu la chance de pouvoir interroger, et si l’intress a consenti fournir une nouvelle image de l’aventure (disponible dans notre galerie d’images), on ne peut pas dire que les joueurs y voient plus clair :

Tunic a bien volu depuis le dbut du dveloppement, mais cela fait deux ans que j’ai trouv mon rythme de croisire. Le jeu a commenc sur un visuel et un ressenti, mais je sais aujourd’hui ce qu’il est vraiment, et ce que je dois faire pour que tout s’embote correctement.

Heureusement, Shouldice n’est pas toujours seul aux manettes, et a pu profiter de ces derniers mois pour appeler de temps autre du renfort :

Plus tt cette anne, nous avons eu l’aide du level designer Eric Billingsley (qui a travaill sur Spring Falls ou Cuphead), Kevin Regamey a inclus de nouveaux sons, et nous avons galement intgr de nouvelles compositions de Terence Lifeformed.

Mais si le game designer souhaite ne pas trop s’taler sur le jeu qui l’occupe depuis de nombreuses annes, ce n’est pas par hasard, ni pas phobie administrative :

Ce n’est pas facile de garder le silence. D’un ct, j’adore parler du design ou de la direction artistique en interne, mais je tiens prserver une part de mystre. Ce n’est pas une coquetterie de ma part, mais plutt l’envie de laisser les gens dcouvrir quelque chose de nouveau.

Je n’ai pas encore de date de sortie annoncer, mais je suis super excit l’ide de finir le dveloppement de Tunic. Nous avons plus avanc durant cette anne 2020 que les autres annes runies, et a fait du bien.

Vous l’aurez compris : pour dcouvrir ce que nous rserve Tunic, il faudra faire preuve de patience, encore et encore. Selon le site officiel du projet, le jeu reste prvu sur PC et Xbox One.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *